Weird and wonderful | theunderargument.com

Weird and wonderful

By Maddy

I was bullied pretty much my whole way through primary and senior school for being ‘different’; I hit puberty first and was ‘bigger’ and bustier than the other girls my age. I went through a series of weight gains and losses trying to cope with what I was experiencing.

Lire

Queerly Autistic and Autistically Queer | theunderargument.com

Queerly Autistic and Autistically Queer

By A.M.

I'm Autistic. The A-word. Capital' A' Autistic. No, I'm not good at science, and I won't even begin with how poor I am at maths. I can't predict how a game of Blackjack is going to turn out: if I could, I wouldn't be stuck with nearly this much in student-loans. I'm also Queer, in many senses of the word.

Lire

Who I am | theunderargument.com

Who I am

By Liz

The words I used to define myself are many and varied: Radiation protection scientist, principal investigator, researcher. Leader, manager, colleague. Wife, mother, lover. Vegan, runner. A non-drinker (just now). Extrovert. Good intentions, kind, easily riled. Not great at recycling, but trying. Happy, some of the time.

Lire

A Journal on Self-Love, A Note to my Sister | theunderargument.com

A Journal on Self-Love, A Note to my Sister

By Sam

My journey to self-love only started a few years ago. I can remember the exact moment, the phone call, like it was yesterday. I was at work- as a waitress- on a split shift prepping for the evening dinner rush. What should have been a usual catch up became 22 years old me listening to my 18-year-old sister cry and plead that she needed help because she had developed anorexia. And while I didn't know it then, that's the exact moment the journey started, because in having to teach Natalie to love herself, I had to teach myself how to love me.

Lire

I am not a thing | theunderargument.com

Je ne suis pas un objet

Par Ivvy

Je suis un.e artiste burlesque non binaire, poilu.e, souffrant de maladies chroniques et tatoué.e. Je ne suis pas une fille. Je ne suis pas une femme. Je ne suis pas un morceau de viande. Je ne suis pas ici pour être quelque chose de beau à regarder. Je ne suis pas un objet. Je suis sexy et sombre et doux.ce et gentil.le. Je suis un être humain.

Lire

My flawless imperfections are my identity | theunderargument.com

Mes imperfections sans défaut sont mon identité

Par Amira

J'ai réalisé très tôt que la couleur de ma peau, mes traits et mon corps n'étaient pas les standards de «beauté» que quiconque trouverait attirant en étant né dans la société occidentale.

Lire

The power of knowing who you are | theunderargument.com

Le pouvoir de l’identité

Par Kate

L'ethnicité n’était pas discutée à la maison, ce qui d’une part semble merveilleux et idyllique, d’autre part, m'a empêché de vraiment comprendre qui j’étais, ce qui me rendait différente et aussi faisait ma force. Je ne savais pas que mon expérience serait différente de celle des enfants de mon age. Pour cette raison, je n'avais pas développé la rage au ventre qu'il faut avoir pour promouvoir le changement et l'inclusion. Enfin, jusqu'à depuis peu !

Lire

I am not a mix, I am my own person | theunderargument.com

Je ne suis pas un mélange, je suis ma propre personne

Par Pauline

Mon identité a toujours été coincée entre les extrémités de différents spectres. Je suis bisexuelle, femme et métisse. La façon dont je me présente comme une femme queer multiraciale n'a jamais vraiment été acceptée dans les communautés dont je fais partie. Jamais assez queer, jamais assez blanche, jamais assez noire, jamais assez masculine pour correspondre au stéréotype de la femme qui aime les femmes.

Lire

It's just a body | theunderargument.com

Ceci n'est qu'un corps

Par Dorothy

J'ai longtemps lutté avec mon image, principalement parce que je n'ai jamais eu l'impression de vraiment l'habiter. Quand les gens faisaient des commentaires sur mon apparence physique, je ne comprenais pas. J'avais l'impression d'être détachée de moi-même. Surtout entre l'age de 15 à 19 ans. J'ai vraiment eu du mal à voir mon corps, je n'avais pas de relation avec lui.

Lire

Crohns Disease: Surgery can mean a better life | theunderargument.com

La maladie de Crohn : La chirurgie peut signifier une vie meilleure

Par Amy

Toute personne atteinte de la maladie de Crohn a une histoire à raconter. La maladie a eu une emprise assez forte sur moi jusqu'à mes 30 ans et était un problème privé. Je suis une femme, et aussi faux que cela ait pu être, j’avais l’impression que parler de mes problèmes me rendait moins femme. Tout devait être planifié, même face à une assiette de nourriture. J'étais en proie à la faim et à la peur. La douleur et l’embarras encourus en continuant ainsi, c’était trop grave pour ne pas y penser à deux fois. 

Lire