I am not a thing | theunderargument.com

Je ne suis pas un objet

I am not a thing | theunderargument.com

Par Ivvy

Je suis un.e artiste burlesque non binaire, poilu.e, souffrant de maladies chroniques et tatoué.e. Je ne suis pas une fille. Je ne suis pas une femme. Je ne suis pas un morceau de viande. Je ne suis pas ici pour être quelque chose de beau à regarder. Je ne suis pas un objet. Je suis sexy et sombre et doux.ce et gentil.le. Je suis un être humain.

Les sous-vêtements ont toujours été synonyme de dysphorie pour moi. Faire les boutiques pour des choses qui me font du bien dans un flot d'images photoshoppées représentant la «perfection» féminine, m’a toujours déplu. Où étaient les plis? Les cicatrices? Les vergetures? Ces photos était-elle même celle d'une vraie personne? Où étaient les corps qui avaient vécu, aimé, qui étaient tombés et s’étaient blessés? Être non binaire ne veut pas dire que je ne veux pas me sentir sexy ou me sentir bien. Je veux ce que tout le monde veut. Je le veux simplement d'une manière qui me soit familière et accessible. Est-ce trop demander ? ⠀

Mon ventre a des cicatrises roses et jolies, montrant les marques de mes opérations. Il montre l'histoire de ma douleur; les maux qui existent parfois seulement parce que l'on a un utérus. Voir votre corps comme puissant et fort, comme un vaisseau capable de tant de plaisir, alors que tout ce que vous ressentez est de la douleur est un combat. Et c'est pourquoi la représentation est importante. Parce que la douleur n'est pas toujours visible, mais cela ne signifie pas qu'elle n'est pas là et cela ne signifie pas que ceux qui la ressente n'ont pas besoin d'un peu d'aide supplémentaire pour se sentir bien dans leur peau. ⠀

Je suis un.e artiste érotique et fièr.e, je me délecte de pouvoir divertir les gens avec mon corps brisé, de créer de l'art et des histoires avec mes membres et de bouger avec la musique que je choisis. Nous vivons dans un monde où les femmes et les personnes féminines sont tellement diabolisées pour être des créatures sexuelles, nous sommes dépouillées de notre sexualité avant même que nous en connaissions son pouvoir. C'est pourquoi je performe. Parce que j'ai le contrôle. Vous voyez ce que je veux que vous voyiez, vous ressentez ce que je veux que vous ressentiez. Lorsque le système en place exploite et diabolise les femmes, en profiter pour mon propre gain est ma révolution personnelle. ⠀

Je suis fort.e, sexy et blessé.e. Mon corps ne fonctionne pas comme il se doit mais ça va, parce que je définis moi-même ma propre histoire.