Healing in Stillness | theunderargument.com

Ce besoin d'immobilité

Healing in Stillness | theunderargument.com

Par Rosie

Lorsque le monde s'est arrêté à la mi-mars 2020, j'avais des sentiments mitigés. Bien sûr, le monde entrait dans une période (pour utiliser le mot dans chaque e-mail envoyé depuis mars) «sans précédent» et personne ne savait ce qui allait se passer mise ``a part la chance de… s'arrêter. Faire le tri. Se ressourcer. Ce n’était pas quelque chose que j’avais eu la chance de faire auparavant. Ne rien faire est quelque chose que j'évite activement, et encore plus depuis septembre 2019, lorsque mon père est décédé. Regarder votre père mourir alors que vous n'êtes qu'au début de la vingtaine n’est pas quelque chose que je souhaite à mon pire ennemi.

Dans les mois qui ont suivi septembre, je suis devenue légèrement insatiable. J'ai voyagé dans tout le pays, je suis sortie tous les soirs, j'ai essayé et échoué de déménager à Manchester, j'ai trouvé le boulot de mes rêves et je l'ai presque perdu parce qu'il m'était simplement impossible de me pauser. Rester assies me forçait encore à regarder ce qui venait de se passer. Dealer avec le traumatisme que je traversais depuis quatre ans, depuis le diagnostic de mon père. Reconnaître que je n'allais vraiment pas bien et que j'avais dépassé de loin l'épuisement professionnel. Alors quand le confinement est arrivé, j'ai été soulagée… et terrifiée à la fois.

Me forcer à contempler les sentiments que je réprime depuis septembre a été une expérience difficile. J'ai passé d'innombrables heures à errer dans la forêt près de chez moi, à écouter de la musique ou à regarder le coucher du soleil avec mon journal ouvert, à essayer de mettre stylo sur papier d'une manière qui me semblait significative. J'ai commencé à surmonter un blocage créatif. J'ai recommencé à prendre des antidépresseurs. J'ai parlé à ma famille, à mes amis, à mon thérapeute et j'ai l'impression que je commence lentement à guérir. C'est un long processus, mais c'est incroyable de faire les premiers pas.